Chargement en cours...

Objet du mois de février 2022

L'Écomusée a beaucoup d'atouts, il a aussi du cœur !

Moules à pâtisserie en fer

Pierre Cattelain, conservateur de l'Écomusée du Viroin


Ces accessoires de pâtisserie, qui remontent à la seconde moitié du 19e siècle, sont surtout utilisés pour la préparation de la Saint-Valentin, mais aussi pour des fiançailles et des mariages, sans oublier les noces d'or et autres.

Moules à pâtisserie en fer. Inv. 5242

Dimensions du moule le plus grand : 

L = 28,5 cm ; l = 26 cm ; h = 6 cm

Photos Pierre Cattelain © Écomusée du Viroin, ULB, Treignes

Moules à pâtisserie en fer. Inv. 5242

Dimensions du moule le plus grand : 

L = 28,5 cm ; l = 26 cm ; h = 6 cm

Photos Pierre Cattelain © Écomusée du Viroin, ULB, Treignes

Formes à pâtisserie en fer. Inv. 5256

Dimensions de la forme la plus grande : 

L = 20 cm ; l = 19,7 cm ; h = 5,4 cm

Photos Pierre Cattelain © Écomusée du Viroin, ULB, Treignes

Formes à pâtisserie en fer. Inv. 5256

Dimensions de la forme la plus grande : 

L = 20 cm ; l = 19,7 cm ; h = 5,4 cm

Photos Pierre Cattelain © Écomusée du Viroin, ULB, Treignes

La Saint-Valentin

Instituée par le Pape Gelasius Ier le 14 février 496 apr. J.-C., la fête chrétienne de la Saint-Valentin commémore officiellement le martyre de Saint Valentin de Rome, prêtre exécuté en 269 apr. J.-C. pour avoir aidé les chrétiens persécutés sous le principat de l'empereur Claude II le Gothique. Avant son exécution, il aurait accompli un miracle en guérissant Julia, la fille aveugle de son geôlier Astérius. La fille du geôlier et les quarante-six membres de sa maison, famille et serviteurs, se sont convertis et ont été baptisés. D'autres traditions rapportent cette fête à la commémoration du martyre de Saint Valentin de Terni, exécuté sous Aurélien en 273...


Des traditions populaires ultérieures en ont fait une importante célébration religieuse, culturelle, puis commerciale, de la romance et de l'amour dans de nombreuses régions du monde. Ainsi, un embellissement de la légende du 18e siècle raconte que Saint Valentin de Rome aurait écrit à la fille de son geôlier une lettre signée "Ton Valentin" en guise d'adieu avant son exécution.


Cette fête est devenue associée à l'amour romantique aux 14e et 15e siècles, lorsque les notions d'amour courtois ont fleuri, apparemment par association avec les parades amoureuses des oiseaux du début du printemps, comme chez Chaucer, écrivain et poète anglais de la seconde moitié du 14e siècle, par exemple.

Geoffrey Chaucer, le premier auteur connu à avoir associé la Saint-Valentin à l'amour romantique dans "Parliaments of fowls (1382). Manuscrit de Thomas Hoccleve (1412),

London, British Library, Harley 4866, f.88. Domaine public. Wikimedia Commons.

Carte de Saint-Valentin imprimée d'époque victorienne (1860-1880). Papier et coton.

Museum of London. Domaine public. Wikimedia Commons.



Dans l'Angleterre du 18e siècle, elle est devenue une occasion pour les couples d'exprimer leur amour l'un pour l'autre en offrant des fleurs, des confiseries et en envoyant des cartes de vœux écrites à la main (appelées "valentines"). Les symboles de la Saint-Valentin qui sont utilisés aujourd'hui comprennent le contour du cœur, les colombes et la figure de Cupidon ailé. Depuis le 19e siècle, les cartes écrites à la main ont cédé la place aux cartes imprimées produites en masse.


La Saint-Valentin est célébrée de l'Irlande à la Roumanie et de la Scandinavie jusqu'en Grèce et au Portugal, des États-Unis à toute l'Amérique latine, et d'Israël au Japon, en passant par l'Iran, l'Inde et l'Indonésie.

L'idéogramme du cœur

La forme du cœur associé à la Saint-Valentin et à l'amour en général n'a pas grand'chose à voir avec celle de l'organe qui bat dans notre poitrine. Il s'agit d'un idéogramme qui exprime l'idée du "cœur" dans son sens métaphorique ou symbolique. Il est le plus souvent utilisé pour représenter le centre des émotions, notamment l'affection et l'amour, en particulier l'amour romantique. Il est parfois accompagné ou remplacé par le symbole du "cœur blessé", représenté par un symbole de cœur percé d'une flèche ou par un symbole de cœur "brisé" en deux ou plusieurs morceaux, indiquant le mal d'amour.

Le symbole familier du cœur représentant l'amour se développe au 15e siècle, et devient très populaire en Europe au cours du 16e siècle, mais il existe des exemples précoces remontant aux 13e et 14e siècles. Avant cette époque, les images stylisées ne représentent pas un cœur, mais clairement un élément végétal : dans les exemples de l'Antiquité, des graines ou des fruits de silphium, des feuilles de figuier, et dans l'iconographie et l'héraldique médiévales, des feuilles de lierre et de nénuphar.


La forme symbolique du cœur, avec une pointe à la base, apparaît au début du 14e siècle, d'abord légèrement bosselée au-dessus. Un bel exemple légèrement plus tardif, avec des bosses plus prononcées, est présent dans le Manuscrit de Chantilly. La convention consistant à montrer deux bosses au sommet du cœur s'est donc répandue à peu près en même temps que celle consistant à montrer le cœur avec sa pointe vers le bas. Le cœur rouge moderne est déjà utilisé sur les cartes à jouer à la fin du 15e siècle.

Partition de la chanson "Belle, bonne, sage" de Baude Cordier, tirée du Manuscrit de Chantilly.

Cette chanson, une pièce dédicatoire sur l'amour d'une dame et d'un seigneur écrite en forme de cœur, ouvre le corpus.

Musée Condé, Chantilly, 564. Domaine public. Wikimedia Commons.

La Rose de Luther. Gravure sur cuivre imprimée sur papier, 1706.

Deutsche Fotothek. Wikimedia Commons.

En 1530, Martin Luther crée un seau à la demande du prince Jean Frédéric, alors qu'il séjournait à la forteresse de Cobourg pendant la Diète d'Augsbourg. Luther a écrit une explication du symbole à Lazare Spengler : une croix noire dans un cœur, qui conserve sa couleur naturelle, afin de me rappeler moi-même que la foi dans le Crucifié nous sauve. Car celui qui croit de tout son cœur sera justifié (Romains 10:10)".


L'aorte reste visible, sous la forme d'une saillie en haut, centrée entre les deux bosses de l'idéogramme, dans certaines représentations du Sacré-Cœur jusqu'au 18e siècle, et est encore parfois partiellement représentée aujourd'hui, bien que le plus souvent masquée par des accessoires.


Depuis le 19e siècle, l'idéogramme du cœur est souvent utilisé sur les cartes de la Saint-Valentin, les boîtes de bonbons et d'autres objets similaires de la culture populaire comme symbole de l'amour romantique.


L'utilisation de l'idéogramme du cœur comme logotype du verbe anglais " to love " dérive de l'utilisation dans " I ♥ NY ", introduit en 1977.

Logo "I love New York" créé par Milton Gazer en 1977.

Domaine public. Wikimedia Commons.


Le Sacré-Cœur de Jésus, Robert la Longe, vers 1705. National Gallery of Slovenia. Domaine public. Wikimedia Commons.

L'idéogramme du cœur est également fréquemment utilisé pour symboliser la "santé" ou la" vie" dans les jeux vidéo. Depuis les années 1990, il est également utilisé pour évoquer la santé sur des emballages de médicament ou d'autres produits, par exemples alimentaires, "bons pour le cœur". Actuellement, sur Facebook par exemple, la main avec le pouce levé signifie "j'aime", alors que le cœur rouge signifie "j'adore".

L'idéogramme du cœur a encore, sans aucun doute, un bel avenir devant lui.

Pour en savoir plus :

Kelly H.A. - 1986. Chaucer and the Cult of Saint Valentine. Leiden, E.J. Brill : 185 p.

Ball A. - 1993. A Litany of Saints. Huntington, Indiana, Our Sunday Visitor Publishing Division.

Butler A. - 1981. Butler's Lives of the saints. London, Burns & Oates. 4 vol.

Chryssides G. D. & Wilkins M. Z. - 2014. Christians in the Twenty-First Century. Abingdon-on-Thames, Routledge : 496 p.

Guiley R.E. - 2001. The Encyclopedia of Saints. New York, Facts On File Inc : 429 p.

Kemp M. - 2011. The Heart. In: Christ to Coke: How Image Becomes Icon. Oxford University Press : 81–113.

Vinken P.J. - 2000. The Shape of the Heart: A Contribution to the Iconology of the Heart. Amsterdam, Elsevier Health Sciences : 206 p.

Vinken, P.J. - 2001. How the heart was held in medieval art. The Lancet 358 (9299) : 2155–2157.

L'objet du mois de janvier 2022:

Un micro-sabot fève, en porcelaine rouge

VOIR ARTICLE

L'objet du mois de décembre 2021 : Le Four à pain de la Ferme-château de Treignes et les cougnoux

VOIR ARTICLE

L'objet du mois de novembre 2021 : La cuisinière- jouet des Fonderies & Forges St-Joseph de Couvin, de 1921-1922

VOIR ARTICLE